Cher mondoblog, il est temps que je tourne la page #MondoChallenge 12


Dakar, le 09 février 2018

A l’attention de Mondoblog

Objet : Il est temps de partir…

Cher Mondoblog,

Bonjour. Je suis Samantha Tracy, 27 ans et pas seule dans ma tête.

Déjà près de 02 mois que je n’ai rien publié sur mon blog. J’ai passé des heures devant une page blanche, face à mon ordinateur. J’ai relu de vieux articles, j’ai saisi quelques mots que j’ai trouvé vides de sens. Et j’ai fermé la page.

Cela fait désormais 4 ans que j’ai découvert le blogging et tout juste un an que j’ai rejoint la sélection de Mondoblog. Je me souviens d’ailleurs qu’à l’époque, j’en avais entendu parler via un groupe d’amis blogueurs. Notre discussion s’était conclue par une proposition.

« Samantha, Mondoblog sélectionne ses nouveaux blogueurs…Pourquoi tu n’essaie pas ? »

Je n’étais pas très motivée. Quelques amis – blogueurs – avaient jeté la pierre sur le monde de fonctionnement de Mondoblog. D’après ce que j’avais ouïe dire, il n’y avait là-bas aucune réelle liberté d’expression. Les blogs étaient passés au peigne fin et souvent, les modérateurs changeaient un article de bout en bout.
Vous y voyez quelque chose de motivant là ? Non ?

Finalement, je me suis motivée. Je me voyais intégrer la 5eme sélection de Mondoblog avec Morceau2vie, mon blog sans orientation fixe, politiquement incorrect et tellement à mon image.

J’ai donc rejoint Mondoblog.

Mon premier article a été mis à la Une dès sa publication et d’autres ont suivi. Oui, très souvent mes articles étaient corrigés – principalement pour l’orthographe – et certains de mes titres ont été changés « pour mieux répondre aux standards de Mondoblog ».
Ces anciens Mondoblogueurs qui m’avaient prévenu par rapport aux changements sur mes articles avaient-ils raison ?
Non.
A chacun des changements, j’ai reçu un e-mail explicatif qui précisait que je pouvais – si je le souhaitais – revenir à la version initiale de mon article. D’ailleurs, de nombreuses fois j’ai refusé un changement sur un titre d’article et il a quand même été mis en avant.
Vous disiez quoi déjà à propos de la liberté d’expression ?

Ça fait bientôt deux ans – en avril – que j’aurai rejoint Mondoblog et à aucun moment je n’ai senti que mes points de vue étaient « passés au peigne fin ». Certes, il existe dans les valeurs de Mondoblog des sujets à aborder avec sagesse… mais je ne pense pas que ces valeurs réduisent ma liberté d’expression.

L’expérience Mondoblog…

Depuis que je suis devenue Mondoblogueuse, il y a eu quelques changements dans ma vie de blogueuse. Pour commencer, j’ai bénéficié de quelques conseils sur le blogging qui m’ont aidée. Des conseils pratiques qui me servent encore aujourd’hui. Mais au delà, j’ai vécu une aventure humaine sans pareil.
Avec la 5eme sélection de Mondoblog, j’ai connu la #Mondogang, une bande fous furieux talentueux et inspirés (Cf notre #MannequinChallenge ). J’ai eu le plaisir de me rendre au Sommet de la francophonie à Antananarivo et de dire deux ou trois trucs à François Hollande. Bref, j’ai vécu.

Crédit photo : Mondoblog. Antananarive 2016.

Aujourd’hui, je pense que j’en suis à un tout autre niveau. Je me cherche et je m’attends à autre chose.
Cher Mondoblog, comme je te l’ai dit au début de cette lettre ce billet ; j’ai passé des heures à chercher l’inspiration devant une feuille blanche, j’ai relu de vieux articles et j’ai saisi des mots qui ne me ressemblaient pas.

Quand j’ai commencé à bloguer, je n’étais pas à la recherche d’une pseudo popularité. J’écrivais parce qu’il fallait que je le fasse. J’en avais besoin, c’était presque vital. Depuis quelque temps, j’ai commencé à formater mes sujets en fonction de ceux qui me lisaient et qui attendaient que j’aborde tel ou tel sujet. Je me suis reprochée d’être aussi peu carrée dans le choix de mes mots, d’être aussi éparpillée… De ne plus être cette blogueuse sans orientation fixe qui savait être incorrecte. Je me le suis reproché, souvent.

En rejoignant Mondoblog, j’avais acquis une certitude : ma plume, peu commune, plaisait. Je pouvais écrire avec ce style « grossier » qui permettait que ceux d’entre nous qui ne voulaient pas lire « le monde » puisse venir sur Morceau2vie pour partager mes points de vue, mes coups de gueule, mes peurs, mes rêves. J’avais des lecteurs qui me lisaient pour eux, aussi ; partager des morceaux de vie.
N’était-ce pas là l’essence même de mon blog ?

Je me suis perdue…

J’avais commencé à bloguer pour moi, par passion et par envie. Depuis quelque temps, j’écris en fonction des autres, de leurs attentes et leurs envies.
Ce n’était pas le but.

Cher Mondoblog, depuis que j’ai rejoint les rangs des tes blogueurs, j’ai grandi, j’ai évolué. J’ai appris et je me suis adaptée. J’ai brillé… mais là, je m’éteins.
Ou pas.

« Quand tu ne sais pas où tu vas, souviens-toi de là où tu viens »

Cher Mondoblog, il est temps pour moi de tourner la page. Pour mieux me retrouver et pour mieux bloguer.
Non, je ne quitte pas la plateforme. Je reviens plutôt. Plus forte que jamais, plus moi que jamais et plus impliquée que jamais.

Je me dis que si 4793 personnes me suivent sur la page officielle de Morceau2vie, c’est qu’il y’a encore quelques morceaux de vie que je peux partager.
En texte. Ou en vidéo.
Ah oui… J’ai lancé ma chaine Youtube. Elle me ressemble. Elle vous attend.

Bref, bonjour Mondoblog.

Je suis Samantha Tracy, 27 ans, toujours pas seule dans ma tête et je suis blogueuse.

Non.

Mondoblogueuse.


Cet article s’inscrit dans le cadre du #Mondochallenge de ce mois de février. Le thème proposé par les blogueurs est « Depuis que je suis sur Mondoblog ». Retrouvez les articles de Fafa et Valentine, les deux autres mondoblogueuses qui se sont soumises à l’exercice.


Samantha Tracy

A propos de Samantha Tracy

"Samantha Tracy, 27 ans et pas seule dans sa tête". Communicatrice/Journaliste et Graphiste de formation, je suis également slameuse et scénariste junior à mes heures perdues. On dit de moi que je suis pétillante et déterminée. J'ai des choses à écrire et il est important que le monde puisse me lire. Nous lire.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

12 commentaires sur “Cher mondoblog, il est temps que je tourne la page #MondoChallenge