Wil Aime serait-il entrain d’inventer un cinéma participatif ? 14


Wil Aime

Je ne pense pas avoir besoin de vous présenter à nouveau l’homme. Si vous êtes de notre époque, que vous surfez sur la vague des réseaux sociaux et que vous aimez l’innovation, vous connaissez forcément Wil Aime.
A 23 ans seulement, cet étudiant en master de mathématiques est devenu la coqueluche de la sphère francophone (et anglophone) Facebook. Wil Aime est un phénomène dont les films sont attendus et plébiscités par ses nombreux fans sur les réseaux sociaux.

Rien que l’année dernière, une de ces vidéos avait dépassé la barre des 60 millions de vues ; seulement sur Facebook. Un court métrage filmé via un téléphone et réunissant ses proches pour jouer les rôles de la fiction.

« Chaque détail compte… »

A chacune de ses vidéos, Wil Aime déclenche une hystérie sans nom. C’est à qui trouvera la meilleure interprétation ou à qui saura deviner ce que l’auteur-scénariste cherche à passer comme message.
Ses fans se transforment en Colombo des temps modernes, rivalisant d’imagination pour découvrir les pièces manquantes d’un scénario savamment agencé.
Et c’est le cas de son dernier court-métrage publié mercredi dernier et qui est déjà à plus de 10 millions de vues et qui a fait l’exploit de reléguer un moment, le buzz de #BlackPanther au second plan.
Cette vidéo, qui met en scène le procès d’un homme accusé du meurtre de sa femme, était attendue pour le dimanche 18 février 2018. Malgré les fans en alerte, les nombreux messages sur sa page Facebook et les commentaires impatients ; Wil Aime a finalement publié sa vidéo trois jours plus tard. Une vidéo complexe où il invite ses fans à deviner qui est le potentiel meurtrier.

Serait-il en train de réinventer le cinéma ?

Depuis mercredi donc, les fans sont en alerte. Il faut dire que pour la première vidéo de l’année, Wil Aime n’a pas lésiné sur le suspens. De plus, il est allé jusqu’à enregistrer des messages sur deux des numéros que l’on aperçoit dans la vidéo, créer des comptes sur les réseaux sociaux pour ses personnages et dissimuler des indices à chaque étape de sa production. Les théories les plus folles naissent déjà et les « fans-inspecteurs » suivent à la trace les moindres « preuves » trouvées dans la vidéo. D’ailleurs un groupe d’enquête sur la dernière vidéo de Wil Aime a été créé sur Facebook.

Crédit photo : Groupe Facebook « L’enquête de Wil Aime »

Au vu de la motivation de son public, Wil Aime serait-il en train de réinventer le cinéma ? Un cinéma où les codes changent et où l’interaction entre le public et le scénario lui-même se ferait à chaque étape ?
Imaginez des gens qui se transforment en inspecteurs en sortant d’une salle de cinéma et qui découvrent la solution à l’intrigue quelques semaines plus tard. Imaginez ! Wil Aime ne serait-il pas en train d’inventer un cinéma dans lequel le public serait autant contributeur, qu’acteur?

L’énergie qu’il met à impliquer ses spectateurs dans la recherche d’une solution montre qu’il souhaite casser la barrière entre le réalisateur et son public. Il a rendu active, une audience qui a toujours été passive. Un film, on le regarde. On ne cherche pas à résoudre une énigme. Pas pour Wil Aime, de toute évidence.

Serait-ce là, l’avenir du cinéma? On pensait qu’il serait  « interactif » et s’il était plutôt « participatif »? 

Wil Aime est un génie. Wil Aime est un phénomène. Et Wil Aime, c’est mon avis ; est en train de casser tous les codes de production cinématographique habituels.

N’hésitez pas à me dire si par le passé d’autres ont tenté et réussi cette approche.

La recette du succès…

Crédit Photo : Le Parisien, séance de tournage

En regardant son parcours, de nombreuses raisons expliquent le succès de ce jeune homme. Déjà, Wil Aime fait dans l’originalité. Il n’est pas question pour lui de travailler sur la base de scénario simples. Et même s’il s’inspire des grandes séries américaines (Cf Sortir de la Friendzone qui joue assez sur le style de How to Get Away with Murder), il ajoute sa touche personnelle et ajuste son message à son public.
Aussi, Wil Aime a compris qu’ il fallait que ses vidéos soient rares, ainsi elles seraient très attendues. Très rares. Et donc attendues. Pour exemple, en 2017, il a publié seulement 6 vidéos !
Enfin, il a choisi sa plateforme. Il publie exclusivement ses vidéos sur sa page officielle Facebook, ce qui a l’avantage de garder autour de lui une communauté qui le voit évoluer en temps et en heure. Une communauté attentive et impliquée qui sera certainement l’actrice principale d’un film qu’il écrit entre virtuel et réel.

 

Assurément, Wil Aime va marquer d’une toute autre manière le cinéma. Moi, je parie dessus. Il arrive avec sa fougue, son sourire et son intelligence pour bousculer bien des choses. Il a compris qu’il pouvait compter sur ceux qui le suivent, il a compris qu’il pouvait jouer de la puissance des réseaux sociaux pour impliquer son public dans l’intrigue même de ses réalisations.
Pour information, Wil Aime sera speaker pour les ADICOM DAYS les 1er et 2 mars 2018 à Abidjan. Et si mon petit doigt ne se trompe pas, nous aurons le mot final de sa dernière vidéo. Ou pas.

 


Samantha Tracy

A propos de Samantha Tracy

"Samantha Tracy, 27 ans et pas seule dans sa tête". Communicatrice/Journaliste et Graphiste de formation, je suis également slameuse et scénariste junior à mes heures perdues. On dit de moi que je suis pétillante et déterminée. J'ai des choses à écrire et il est important que le monde puisse me lire. Nous lire.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

14 commentaires sur “Wil Aime serait-il entrain d’inventer un cinéma participatif ?