Le Congolisme : Le français made in Congo Brazzaville

Je suis congolaise. De Brazzaville. Et comme beaucoup de mes compatriotes, je me vante très souvent de parler le Français aussi bien (sinon mieux) que la plupart des natifs français. Molière et Victor Hugo compris.

A tort certainement, puisque si vous faites attention à mes longues phrases joliment tournées, vous remarquerez que mon français est…coloré. Des expressions imagées, des verbes détournés et la verve nécessaire pour croire que je peux, malgré tout, postuler à l’académie française.

Petit abécédaire sur le dictionnaire franco-congolais…

 

Dictionnaire des prénoms : Originalité assurée.

Il n’est pas rare de croiser un jeune homme qui dira s’appeler « Logique » ou même une jeune fille qui porte le beau prénom de « Bruxelles ». Au Congo, plus qu’ailleurs, on a le don de donner des prénoms qui frôlent l’originalité. Ou le ridicule.

Pour preuve, j’ai connu une PREFINA (PREmière Fille de Notre Amour), un Lucifer (Association des prénoms des parents : Lucie et Fernand) et le meilleur…Jésus-Christopher (Je n’ai pas cherché à comprendre).

Avec ça, il y’a des prénoms « communs » tels que : « Dieu Merci », « Dieu le Veut », « Attendu », « Patience », « Fils », « Mignon »…et autres !

Papa, Maman, je ne crois pas vous l’avoir dit mais MERCI de m’avoir appelée Samantha. #Reconnaissante

Dictionnaire de la rue…Tiadi (Pitié) si tu ne suis pas !

Si t’es à Ponton (Pointe-Noire), les « Occasions » (Moyens de transports) sont assez difficiles. Surtout depuis que certains font des demi-terrains (Moitié du trajet ou dans d’autres circonstances, se laver à moitié- Juste après la ceinture quoi !).

Pourtant, ils pourraient simplement Katiser (Prendre un raccourci) comme le font les cent-cent (Taxis collectifs en piteux état) et éviter de voir les gens « se varier » (se fâcher) lorsqu’ils sont obligé de lâcher (Marcher ou péter, tout dépend de la circonstance).

Au moins c’est l’occasion de guetter (Regarder) les « petites » (Jeunes filles) qui vont à l’école. Certaines savent d’avance qu’elle vont « boire » (Mal travailler) si elles n’ont pas prévu de bombe (stratégie pour tricher).  Tu les entends faire le « Songui-songui » sur une de leurs amies qui a étébocalisée (enceintée) alors qu’elle jouait la « mwana mboté » (enfant bien). Tout le monde savait pourtant qu’elle était gaspillée (déviergée ou habituée à la mauvaise vie) depuiiiiiis…

Ce sont les mêmes fioti-fioti (petites filles) qui vont faire les bordelles (prostitués) chez les papas (terme utilisé pour désigner les hommes d’un certain âge, généralement riches et mariés). Ce sont des pro du « Mourincia » (Escroquerie amoureuse), surtout si elles sont officiellement deuxième bureau (Maîtresse reconnue d’un homme marié).

Bref ! Dans le lot tu vas forcément entendre un type entrain de bourrer (mentir) à son Patron qu’il est à Zéro Kilomètre (terme pour dire qu’on n’est plus très loin). Le téléphone ne nous rend pas service hein ! Les gens sont devenus des bourreurs (menteurs). Surtout lorsque il faut faire les « copes » (arrangements, négociations, petits boulots). D’ailleurs on sait tous que « Cope éléki salaire » (Les petits boulots valent mieux qu’un salaire).

Le soir on fait quoi ?

Demain c’est férié ! Tu as la chance ! Les Nganda (bar en plein air) ne vont pas fermer. En plus si la SNE (Société Nationale d’Electricité) n’a pas « coupé le courant » (Expression pour parler de délestage), tu pourras avoir une bière bien tapée (bien fraîche). Ou même du Tsamba (Vin de palme) si il y’a un Malafoutier (Spécialiste dans le recueillement du vin de palme) dans votre quartier.

Dans tout ça, fait attention aux quatre lettres (SIDA) ou même à ne pas dire trop fort le nom de Otchotcho/Dengues (Surnoms donnés au Président), parce que on ne sait pas trop ce que te réserve demain.

Mais si tu es bon danseur, n’hésite pas « pour toi » (Ahahaha !!!Difficile à traduire)  à faire le « Mouconqué » (concurrence) côté danse !

Maintenant, y’a toujours des « Babola têtus » (Pauvre voulant vivre comme des riches) qui sont « net net » (identiquement) comme des pétroliers (Personne travaillant dans le domaine pétrolier). Il ne faut pas les calculer (faire attention à eux), sinon ils vont vous salir (gâcher votre réputation).

Vous avez compris? Si oui, tant mieux!

Sinon, bienvenue au Congo…Molière même n’a pas notre niveau. Le Dictionnaire est long et vous fera sourire chaque fois un peu plus. Le français made in Congo Brazzaville a ce côté imagé, blagueur et rafraîchissant qui vous donnera envie de l’adopter.

Samantha Tracy, Congolaise et trop fière.

Partagez

Auteur

Commentaires

Mamahou
Répondre

C'est juste aujourd'hui que j'ai fait la découverte de ton blog, plus je te lisais plus je doutais de tes origines.Mais, maintenant j'ai la confirmation que tu es une vrai Congolaise qui a une tête bien faite, et qui a vraiment residé dans le pays de Senghor. Merci pour cet article.

Samantha Tracy
Répondre

Merci à toi de me suivre.

Rabby Boussa
Répondre

Trop fort. Vive le Congo !

Jasmine
Répondre

Chapeau ! Excellent ! Ravie d'avoir découvert ce blog, je te suivrai quotidiennement.

Samantha Tracy
Répondre

Merci beaucoup Jasmine.

Mawulolo
Répondre

On a dit que tu es Camerounaise non? :D

Leyopar
Répondre

Jizoss j'étais loin du compte kaye....

Merci pour la découverte.