#Morceau2vieAuFéminin : Scheena Donia, une femme aux multiples vies 1


 

J’ai découvert Scheena Donia il y a quelques mois tout juste. Je devais travailler sur un projet où elle jouait un rôle clé et, honte à moi : je ne la connaissais pas ! Il a donc fallu que je me « mettre à jour », à l’image d’un écolière qui se devait de réviser ses classiques avant les examens.

C’est ce que j’ai fait.

De son blog personnel à son blog professionnel, en passant par ses comptes sur les réseaux sociaux, j’ai glané toutes les informations que je pouvais afin de mieux comprendre la dame. Le travail que me confiait une structure désormais connue impliquait que je connaisse mieux la personne pour pouvoir mieux écrire.

Mission accomplie ? Je ne saurais me juger moi-même.

Mais pendant les longues minutes passées à regarder ses photos, ses directs, ses stories, j’ai appris quelques leçons.

Scheena a 39 ans, elle est mère de 4 enfants et gère à la perfection une vie entre deux avions, Elle arrive à tout concilier : une complicité avec ses enfants et une carrière professionnelle réussie. N’y a-t-il rien à apprendre de tout ça ? Je ne pense pas.

Scheena, la modeuse…

En recherchant « Scheena Donia » sur Google, la première image que vous aurez de Scheena, c’est celle de la blogueuse très active sur ses réseaux sociaux et notamment sur son compte Instagram où 21.500 personnes la suivent au quotidien.

Sur ce compte, qui est une vitrine pour son blog, Scheena se définit comme une blogueuse LifeStyle, gabonaise, vivant à Paris. Elle y parle de mode et précise fièrement qu’elle est la mère de « 4 humains ». Sur Instagram, Scheena nous parle de ses looks, de ses humeurs, de sa famille, en particulier de la petite Paloma, sa dernière merveille qui, semble t-il, suit les traces de sa maman.

Scheena est une passionnée. Mais c’est surtout une femme impliquée qui montre au quotidien qu’il est possible d’avoir le temps de se pomponner, de parler à ses milliers d’abonnés et… de préparer un Yassa Poulet. Oui, rien que ça !

Ce que j’ai appris : contrairement à l’image véhiculée qui veut qu’une femme qui « passe trop de temps sur les réseaux sociaux perd du temps » ( erreur ! ), tout dépend de ce que vous y faites, de ce que vous montrez et de comment vous tirez profit de ce temps passé à alimenter vos réseaux sociaux. Autre point : lorsque vous invitez vos followers dans votre vie privée, il est important de fixer clairement des limites.

 

Scheena, la maman…

En découvrant Scheena via ses réseaux sociaux vous comprendrez dès le départ qu’elle refuse de dissocier la Scheena Fashion et blogger lifestyle de la Scheena maman qui passe du temps avec ses enfants et qui est heureuse de pouvoir être là pour eux.

S’il est vrai que ses trois garçons sont moins visibles que sa petite dernière, Scheena parle très souvent de ses enfants et de sa relation avec eux. C’est un bonheur de la suivre et de lire ses conseils très souvent inspirés d’un chapitre de sa vie. Si vous la suivez, vous comprendrez qu’être une maman entrepreneur, c’est possible et qu’il est important de savoir bien séparer sa vie privée, sa famille et sa passion.

Ce que j’ai aimé : les leçons de vie qu’elle partage quotidiennement. Que ce soit lorsqu’elle revient sur la nécessité de pousser ses enfants à suivre leurs voies ou encore lorsqu’elle tient à partager son identité africaine en apprenant à sa petite fille des mots en Fang ou en nous la montrant qui chante un classique de la musique africaine.

 

Scheena, la chef d’entreprise…

L’image de Scheena que ses followers habituels connaissent certainement moins, c’est celle de la chef d’entreprise. Scheena est diplômée de l’Ecole Française des Attachés de Presse de New-York et aujourd’hui elle est à la tête de Scheena Donia Consulting qui est une agence spécialisée dans le coaching en image et le relooking.

Du secteur banquier à celui de la téléphonie mobile en passant par l’image de personnalités et de sportifs ; Scheena a géré l’image d’une clientèle triée sur le volet. Et ce, au Gabon, au Congo, au Sénégal, et jusqu’en Chine.

Ce qu’il faut retenir : la Scheena blogueuse et maman est très joueuse, très « free ». La Scheena-entrepreneure est très focalisée sur son boulot et ce qu’elle a à apporter professionnellement. C’est très important de savoir séparer clairement ses différentes casquettes et bien sûr, ses différentes cibles selon les supports que vous choisissez.

 

Scheena, l’activiste…

On ne saurait parler de cette dame sans mentionner son attachement à son pays : le Gabon. Pour celle qui y a longtemps vécu, qui y a eu ses enfants et qui garde précieusement dans son cœur les souvenirs de son Gabao natal… C’est le Gabon avant tout.

Durant les dernières élections, elle s’est illustrée aux côtés de noms de résistants gabonais tels que Joelle Ndong pour prendre position face au régime actuel. Scheena entend mettre sa visibilité et son talent au service d’un Gabon libre et elle ne le cache pas.

Ce qu’elle m’apprend : on n’oublie pas d’où on vient, on le revendique et on assume. D’une manière ou d’une autre.

 

Nous avons fait le tour. Je crois.

Scheena Donia, vous l’aurez compris, est une maman- blogueuse-entrepreneure-activiste qui porte plusieurs casquettes et qui sait s’y prendre pour donner à chacun de ses rôles une place précise et bien définie.

C’est une des femmes que je tiens à vous présenter durant ce mois dédié à la femme. Comme chacune de celles que je vais avoir le plaisir de vous présenter durant ce mois, Scheena est une femme qui inspire et que vous gagnerez à connaître.


Samantha Tracy

A propos de Samantha Tracy

"Samantha Tracy, 27 ans et pas seule dans sa tête". Communicatrice/Journaliste et Graphiste de formation, je suis également slameuse et scénariste junior à mes heures perdues. On dit de moi que je suis pétillante et déterminée. J'ai des choses à écrire et il est important que le monde puisse me lire. Nous lire.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaire sur “#Morceau2vieAuFéminin : Scheena Donia, une femme aux multiples vies