S’aimer à l’ère des réseaux sociaux… 6


Finit le temps où il fallait vivre caché pour mieux vivre son amour. Aujourd’hui, il faut le montrer pour le vivre, et le faire vivre. A l’heure où beaucoup d’entre nous s’apprêtent à célébrer l’amour sous toutes ses formes, revenons sur la forme d’amour la plus commune de notre époque actuelle : l’amour via les réseaux sociaux.

Aujourd’hui, s’aimer tout court ne suffit pas. Il faut le prouver. De préférence via une photo sur instagram, un tweet langoureux, une photo de profil sur Facebook ou un snap d’un délicieux instant en amoureux. C’est la règle. Parce que oui, à l’ère des réseaux sociaux, il faut montrer pour mieux s’aimer.

Montrer son bonheur…

Dans le fabuleux monde des réseaux sociaux, il y a des règles de base en ce qui concerne l’amour. La première d’entre elles, est qu’il faut définir son statut. Célibataire ? En couple ? Divorcé (e) ? Marié (e ) ?
Renseigner cette information capitale déterminera l’approche de potentiels « amis » vis-à-vis de votre profil. Ou montrera clairement à votre moitié si vous l’assumez ou non.

Nous vivons à une époque où il est devenu presque nécessaire d’obtenir l’approbation des autres pour être convaincu soi-même de son bonheur. Alors, on partage des photos du dernier dîner en tête à tête, du plateau petit-déjeuner qu’on apportera à sa dulcinée au lit ou on snappe chaque étape d’un voyage en amoureux. A croire que les likes, les commentaires et les partages détermineront si on forme un couple. Ou pas.

Nous sommes à une époque où les avis des 738 « amis » virtuels de Madame ou les « likes » des 1209 « followers » de Monsieur détermineraient presque la place que l’on accorde à son compagnon ou à sa compagne. Mieux qu’une bague de fiançailles, afficher sa relation sur les réseaux sociaux est devenu la confirmation ultime. #Bae #Boo #TheOne

Feindre que tout soit parfait…

Dans ce merveilleux monde des réseaux sociaux, tout est beau, tout est clean, tout est rangé. Et ce, que ce soit pour notre vie personnelle ou celle de notre couple. Il est important que tout ait l’air d’aller parfaitement bien, dans le meilleur des mondes.
Un jour, je déjeunais avec un couple d’amis qui était au bord de la séparation. Ce déjeuner était le moyen que j’avais trouvé pour qu’ils se voient après s’être ignorés deux bonnes semaines.
Nous déjeunions lorsque le Monsieur sorti son smartphone.

Selfie…C’est pour Twitter. Avait-il dit

D’instinct, sa chérie – qui n’avait pas souri une seule fois depuis son arrivée – s’était rapprochée de lui, avait affiché une mine aussi réjouie que si elle avait passé la meilleure journée de sa vie.

J’étais sidérée mais surtout j’ai pu remarquer à quel point les réseaux sociaux faisaient de nous tous, d’excellents acteurs. Finalement, l’essentiel n’était certainement pas ce qui se passait mais d’afficher que tout allait bien, dans le meilleur des mondes. Et « selfie » semblait être le mot de passe officiel pour lancer une trêve. Le temps d’une pause, d’un tweet ou d’un snap.

Elargir la « famille »…

Vous connaissez certainement cet adage qui dit :

Le linge sale se lave en famille

Eh bien ! Depuis l’avènement des réseaux sociaux, il semblerait que la notion de « famille » se soit étendue aux 2000 followers, aux 890 amis, aux 427 abonnés… Bref ! A tout vos contacts virtuels.

Dans l’adorable monde des réseaux sociaux, les couples règlent leurs comptes à coup de citations, de statuts visés et de photos de profil supprimées. C’est à qui suscitera le plus de réactions, à qui sera le plus ironique, à qui aura le plus de partage. Et croyez-moi, les femmes excellent dans la matière.

Avec les réseaux sociaux, les couples invitent de plus en plus de personnes à interagir dans leur relation. Aussi, il est de plus en plus fréquent que des personnes dont l’amitié est virtuelle se permettent d’intervenir dans une situation qui, normalement ; devrait concerner que deux personnes.

J’ai l’habitude de dire que les couples qui s’affichent à longueur de journée sur les réseaux sociaux devraient également venir dire à leur « public » quand, comment et pourquoi la relation a pris fin. Oui, oui ! On tient à savoir. #TeamKongossa

Crédit photo : Florentio De Souza via Pixabay

Se rapprocher…pour mieux s’éloigner

Les réseaux sociaux rapprochent ceux qui sont loin et éloignent ceux qui sont proches. Pour exemple, avant, après l’amour par exemple – oui je parle de l’acte charnel – les couples parlaient, rigolaient et s’endormaient.
Aujourd’hui, que celui ou celle qui n’a jamais pris/ou penser prendre son téléphone juste après un crac-crac…lève le doigt. En fait, nous sommes tellement connectés que nous avons l’impression de manquer quelque chose si nous n’ouvrons pas nos téléphones à la moindre notification.

Pensez à toutes ces fois où vous êtes sorti avec votre moitié et pendant lesquels vous avez passé plus de temps à prendre en photo votre assiette qu’à lui dire à quel point elle était belle ? Ou alors, toutes ces minutes passées à faire le « selfie parfait » dans un endroit idyllique, au lieu de lui faire sentir à quel point vous aimiez ce moment passé seul à seule avec lui ?

Je pourrais continuer comme ça pendant de longs paragraphes, mais je ne pense pas avoir besoin de vous convaincre. Vous avez peut-être la tête baissée sur votre Smartphone, à me lire et votre chéri(e ) est peut-être entrain de faire pareil.

S’aimer à l’heure des réseaux sociaux…

« Samantha, c’est même qui ton gars ? »

Je ne sais pas le nombre de fois où on m’a posé cette question. Avec le sourire, en me taquinant ou en se moquant.

Je réponds toujours de la même manière :

« Passe prendre un verre de mojito à la maison… »

Je suis accro aux réseaux sociaux, c’est un fait. Mais je suis également consciente des risques qu’il y a à afficher sa relation ou sa vie tout court, sur les réseaux sociaux. Je ne dis pas que vous ne pouvez pas partager des photos avec votre chéri ( e) mais  je pense qu’il est bon de garder une part de mystère. Il est même vital de ne pas franchir la ligne rouge entre sa vie virtuelle et sa vie réelle. D’autant plus lorsqu’il s’agit de votre sphère privée.

Aujourd’hui, 14 février ; le monde fête les amoureux. Ou l’amour. Sous toute ses formes.
Aimez-vous, aimez les gens autour de vous mais…profitez aussi.
Ne vous sentez pas obligés d’inviter la terre entière à partager vos moments d’intimités, vos querelles, vos histoires. Parfois, je me répète ; il est important de garder une part de mystère. C’est important d’avoir des souvenirs rien qu’à vous. Sans que vous n’ayez à inviter Facebook, instagram, Snapchat et compagnie.

Bonne fête. Sortez couverts. Que ce soit dans le monde virtuel ou réel.

Avec amour,

Samantha.


Samantha Tracy

A propos de Samantha Tracy

"Samantha Tracy, 27 ans et pas seule dans sa tête". Communicatrice/Journaliste et Graphiste de formation, je suis également slameuse et scénariste junior à mes heures perdues. On dit de moi que je suis pétillante et déterminée. J'ai des choses à écrire et il est important que le monde puisse me lire. Nous lire.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

6 commentaires sur “S’aimer à l’ère des réseaux sociaux…